Horloge à foliot circulaire dite « gothique »

Horloge à foliot circulaire dite « gothique » 2016-11-07T20:54:01+00:00

Project Description

France, vers 1500 ?

Fer forgé et cadran en tôle

H : 46,5 cm ; L : 17,5 cm ; P : 17,5 cm

Inv. n° 014.2.1

Destinée à être fixée sur un mur, cette horloge domestique à poids comporte un foliot circulaire (situé en dessous de la cloche). Jusqu’à l’invention des horloges à pendule, au milieu du XVIIe siècle, le foliot est le principal moyen de régulation du temps. Il permet de freiner la descente des poids. L’énergie est ainsi restituée progressivement au mouvement, permettant la bonne marche de l’horloge sur 12 à 24 heures.

Le mouvement en fer est remarquablement bien conservé. Le cadran est équipé d’une seule aiguille pour les heures. En effet, le système à foliot n’offre pas une précision suffisante pour permettre l’indication des minutes. Aux heures pleines, le rouage de sonnerie entraîne le marteau, fixé à l’élégant campanile orné de coquilles Saint-Jacques, qui vient frapper la grande cloche en fonte. Par ailleurs, le cadran comporte deux guichets : l’un indiquant les jours de la semaine, l’autre les phases de la Lune.

Même si ce type d’appareil horaire continue à être fabriqué jusqu’au XVIIe siècle, notre horloge semble nettement plus ancienne. Un exemplaire, à la forme et au décor très proches, conservé au Musée Calvet d’Avignon, est daté du tournant des XVe et XVIe siècles. Pareillement, dans le sud de l’Allemagne, plusieurs modèles semblables ont été fabriqués au début du XVIe siècle.

En revanche, comme cela s’observe sur la majorité des spécimens conservés, le cadran en tôle a été repeint à une époque nettement plus récente et indéterminée.

Francis Saint-Genez