Saint Lizier du Couserans

Saint Lizier du Couserans 2016-11-07T20:54:02+00:00

Project Description

Gravure sur bois colorée (en deux fragments juxtaposés), Toulouse, fin du XVe siècle.
Inv. 92-27-1

Les trois saints représentés sur cette image ont des origines régionales, languedociennes pour saint Roch et saint Sébastien, gasconne pour saint Lizier. Ils sont ici invoqués contre la peste qui sévissait à Toulouse et obligea le Parlement à s’établir à Lavaur du 22 juillet à la fin de septembre 1485. De part et d’autre de saint Lizier exorcisant le mal sur une femme, sont à gauche le clergé et à droite les autorités civiles suivies du peuple. Parmi ces derniers personnages, on reconnaît deux capitouls revêtus de leurs manteaux mi-partis et peut-être un membre du Parlement reconnaissable à sa robe rouge et à son col d’hermine. Auprès d’eux, en orant, son blason devant lui, est sans doute le donateur de l’œuvre. La formule « lo poble d’aquesta ciutat » désigne nécessairement Toulouse où par ailleurs cet « incunable » de la gravure sur bois a été réalisé.

Il s’agit d’un exemplaire de l’une des quatre gravures toulousaines de la fin du XVe et du début du XVIe siècle répertoriées par H. D. Saffrey en 1986, lesquelles ont permis de reculer jusqu’à cette date l’ancienneté de ce centre de production. Les fragments ont été découverts dans la reliure d’une Histoire du monde, de Pline, imprimée à Bâle en 1539. Cet ouvrage appartenait à Jean-Pierre de Caldaguès, médecin de Jeanne d’Albret, reine de Navarre.