L’oeuvre du mois

Vue représentant la punition des cocus volontaires, comme cela se pratique ordinairement à Venise

Paris, Louis-Joseph MONDHARE, vers 1780

Eau-forte colorée au pochoir

Musée Paul-Dupuy, inv. 1812

Les éditeurs de vues d’optique étaient à la recherche d’événements sensationnels, telle cette scène surprenante illustrant une coutume vénitienne apparue au début du XVIIe siècle : il était courant que le mari âgé tolère et loge à domicile le chevalier servant, ou cigisbée, de sa jeune épouse, d’où le terme de « cocu volontaire ». La fête annuelle servait d’exutoire à une société qui par ailleurs fermait complaisamment les yeux sur cet arrangement.

Voir l’exposition Traits Secrets 2015

Vue d
2016-11-07T20:53:57+00:00 12/10/15|Oeuvre du mois|