Parole d’expert : Textiles et deuil

Parole d’expert : Textiles et deuil 2016-04-05T15:26:58+00:00
Parole d'expert : Textiles et deuil

Conférence


sam 9 Avr 15:00-16:00

Adulte

65 pers. max
Entrée musée




Textiles et Deuil. Coutumes en usage en Languedoc au XVIIe et XVIIIe siècles à travers le cas toulousain
Véronique CASTAGNÉ, experte de la CNES

Au XVIIe siècle, le temps n’était pas fluide mais plutôt accéléré par l’omniprésence de la mort avec laquelle il fallait tant bien que mal, cohabiter. Le Languedoc, pays de droit écrit, laissait cependant une place importante à un usage juridique de formation spontanée, la coutume. Celle-ci régissait entre autres domaines les rites en vigueur autour de la mort dans lesquels les textiles avaient une part importante : transmission des nippes du défunt, choix du linceul et du drap mortuaire. Les carrosses, ainsi que les murailles intérieures de l’église dans laquelle se déroulait le service funèbre étaient entièrement habillés de tentures noires, ainsi que le décor de la maison de la personne décédée, mis pour l’occasion, à l’unisson. Les survivants y compris les enfants, étaient tenus de s’équiper de vêtements ad hoc et ces trousseaux de deuil coûtaient parfois un prix exorbitant.

Entrée musée