Project Description

Étienne DEVILLIERS (Paris, 1784- après 1844)
Énée, Ascagne, Anchise, qui reçoit les Pénates des mains de Créuse
Eau-forte au trait
D’après Lionello SPADA (Bologne, 1576-Parme, 1622)
Musée Paul-Dupuy, inv.

Gravure au trait réalisée d’après l’œuvre de Lionello Spada peinte en 1615. L’œuvre originale est conservée au musée du Louvre (Voir le cartel). Le graveur Étienne Devilliers a gravé vingt-sept planches, dont celle-ci pour la Les Annales du musée de Landon.

Le peintre a représenté un moment très précis de la Guerre de Troie décrit dans l’Enéide de Virgile (II, 705-729) : la fuite d’Énée lors de la chute de Troie (voir expo. virtuelle Dieux et héros de la guerre de Troie). Il porte son père Anchise. Son fils Ascagne l’accompagne et son épouse Créuse lui remet les Pénates, divinités qui l’accompagneront jusqu’en Italie. Énée est l’ancêtre de Rémus et Romulus.

Enée et Ascagne arrivant dans le Latium. art romain. Marbre. 140 à 150 ap JC.

Enée et Ascagne arrivant dans le Latium. Art romain. Marbre. 140 à 150 ap JC.

 

Énée est un demi-dieu, fils d’Anchise et d’Aphrodite. Anchise s’est marié avec Aphrodite en croyant qu’elle était mortelle. Elle ne lui a révélé qu’elle était une déesse qu’après leur union. Ils avaient déjà eu un enfant du nom de Enée. Aphrodite demande à Anchise de ne pas trahir ce secret. Cependant, un jour qu’Anchise était ivre, il oublie la parole donnée et se vante de son aventure. Zeus, pour le punir, le frappe d’un éclair qui le rend boîteux ou aveugle selon les versions.