Fernand OLIE – Le quai de la Daurade

Fernand OLIE – Le quai de la Daurade 2018-05-25T15:34:42+00:00

Project Description

Fernand OLIE

Le quai de la Daurade

Gravure sur bois de fil (26,7 x 20,8 cm),1925

Inv. 53.2.2

Fernand Olié, répertorié comme « sculpteur, graveur, ferronnier » dans le catalogue du 9e salon des Artistes occitans (1944) , où il expose quatre sculptures, travaillait indifféremment le bois et le métal, tant en ronde-bosse que sur des matrice à graver. Son œuvre gravée est caractéristique du renouvellement artistique de la gravure sur bois de fil – technique de gravure la plus ancienne et la plus « primitive » – à partir de la seconde moitié du 19e siècle, avec l’ouverture du Japon et la découverte des estampes japonaises. Après des artistes comme le décorateur anglais William Morris (1834-1896) avec le mouvement des Arts and craft, ou encore Paul Gauguin (1848-1903), qui en apprécient le rendu dans le domaine des motifs décoratifs, elle devient un puissant moyen d’expression des peintres expressionnistes comme Edouard Munch (1863-1944) ou Georges Rouault (1871-1958), qui exploitent l’aspect d’à-plat très noirs que permet cette technique.

Cette vue de la Garonne constitue le frontispice de l’ouvrage d’Alex Coutet, Toulouse, ville artistique, plaisante et curieuse (1926).