L’éclat des ombres. Photographies de Pierre de Fenoÿl

L’éclat des ombres. Photographies de Pierre de Fenoÿl 2018-05-24T09:32:09+00:00

L’exposition est accessible au tarif unique de 2€.
Horaires :
De 10h à 17h jusqu’au 31 mai
De 10h à 18h à partir du 1er juin.
Fermeture le lundi

L’éclat des Ombres. Photographies de Pierre de Fenoÿl

Du 15 mai au 2 septembre 2018

L’intuition du paysage

« C’est un endroit dont je connaissais l’existence de façon rêvée, et qui à un moment donné m’est apparu. » Pierre de Fenoÿl in Paysages Photographies.

Des verdoyantes collines du Tarn, balayées par des ombres perpétuellement changeantes ou des sables d’Egypte à l’étourdissante candeur, Pierre de Fenoÿl fait surgir l’essence du paysage. Les perceptions subtiles remontées de son cœur, au sens que lui donnaient jadis les pères du Désert, il les traduit en images dont la beauté vibrante touche les âmes.

L’œuvre de Pierre de Fenoÿl bien loin d’une froide construction intellectuelle et esthétique procède directement d’un aller-et-retour entre le cœur, cet espace intérieur où siègent l’intuition et la vision claire, et les signes fugitifs que l’œil du photographe intercepte au détour d’un chemin qui est, avant tout, une expérience spirituelle.

Derrière l’apparente simplicité du paysage, par l’étendue puissante du spectre des ombres noires et blanches, les intuitions et les fulgurances d’un homme lèvent un coin du voile qui recouvre l’esprit du monde.

L’artiste : Pierre de Fenoÿl

Pierre de Fenoÿl est né le 14 Juillet 1945 à Caluir-et-Cuire (Rhône) et décédé le 4 Septembre 1987 à Castelnau de Montmiral (Tarn). Il a été l’un des principaux acteurs du monde de la photographie en France de la fin des années 60 jusqu’à sa mort. Iconographe, commissaire d’exposition, acheteur d’art etc. Il devient en 1977 le premier directeur de la Fondation nationale de la Photographie puis conseiller pour la photographie au Centre Pompidou. Sa dernière oeuvre d’importance fut la mission photographique que lui commanda la DATAR en 1985. Il a activement œuvré pour la reconnaissance de la photographie par les institutions dans les années 1970 tout en développant un œuvre photographique personnel qui s’est achevé avec sa mort précoce.