Achille « aux pieds rapides »

Achille « aux pieds rapides »2019-02-07T15:37:08+00:00

Achille « aux pieds rapides »

Achille est un héros légendaire de la guerre de Troie, fils de Pélée, roi de Phthie en Thessalie, et de Thétis, une Néréide (nymphe marine). Il est fréquemment appelé « Péléide » ou « Éacide », épithètes qui rappellent son ascendance.

François Lucas, Achille traînant le corps d'Hector, encre brune et lavis, © Musée Paul-Dupuy

Les dieux ont abandonné Hector à son sort.

François Lucas, "Achille pleurant la mort de Patrocle", après 1790, terre cuite, © Daniel Martin/Musée des Augustins

François Lucas, Achille pleurant la mort de Patrocle, après 1790, terre cuite, © Daniel Martin/Musée des Augustins

Achille, le plus vaillant des combattants grecs, est profondément affecté par la mort de son ami Patrocle, tombé sous les coups du héros troyen Hector. Achille affronte ce dernier dans un duel terrible.

Iliade, XXII, 344-376

« Et maintenant, ô fils des Achéens, en chantant le péan, retournons aux nefs en entraînant ce cadavre. Nous avons remporté une grande gloire, nous avons tué le divin Hector, à qui les Troyens adressaient des vœux, dans leur ville, comme à un Dieu.
Il dit, et il outragea indignement le divin Hector. Il lui perça les tendons des deux pieds, entre le talon et la cheville, et il y passa des courroies. Et il l’attacha derrière le char, laissant traîner la tête. Puis, déposant les armes illustres dans le char, il y monta lui-même, et il fouetta les chevaux, qui s’élancèrent avec ardeur. Et le Priamide Hector était ainsi traîné dans un tourbillon de poussière, et ses cheveux noirs en étaient souillés, et sa tête était ensevelie dans la poussière, cette tête autrefois si belle que Zeus livrait maintenant à l’ennemi, pour être outragée sur la terre de la patrie. »

Aphrodite et Apollon prennent pitié de lui et, en échange d’une lourde rançon, Priam obtient la restitution du corps de son fils dont les funérailles sont dignement célébrées.