Origine de la Guerre de Troie

Origine de la Guerre de Troie2019-02-19T12:33:35+00:00

Qui sera la plus belle ?

La pomme d’or et le jugement de Pâris

L’origine de la Guerre de Troie tient dans une pomme mais pas n’importe quelle pomme, une pomme d’or, dite « pomme de la discorde ». C’est aussi avant tout une histoire de femmes, de beauté et de jalousie.

Le Jugement de Pâris, vignette du début du XVIIe siècle, ©Musée Paul-Dupuy

Aux noces de Thétis et de Pélée sur le mont Olympe, tous les dieux sont invités sauf Éris, déesse de la Discorde. Furieuse de cette omission volontaire, la déesse jeta une pomme d’or parmi les convives  avec cette inscription « À la plus belle ». Aussitôt, trois déesses revendiquèrent ce titre élogieux : Héra, Athéna et Aphrodite.

Pour régler ce différend, Zeus charge Hermès de se rendre sur le mont Ida et de remettre la pomme d’or à Pâris afin qu’il désigne la plus belle des trois rivales.

Carlo Cesio d'après Annibale Carracci, Hermès donnant la pomme d'or à Pâris, eau-forte, 1657, Rome

La gravure de Carlo Cesio d’après Annibale Carracci illustre bien ce moment. Hermès, dans un beau raccourci, descend vers Pâris, accompagné de son fidèle chien. Il tend la main pour recevoir la pomme d’or.

Jean Daullé, Le Prix de la beauté d'après Jean-François de Troy, XVIIIe siècle. Eau-forte

Les déesses se présentent donc à Pâris et tentent de le corrompre pour obtenir la pomme : Héra lui promet la souveraineté sur l’Asie toute entière, Athéna la sagesse et la victoire au combat, Aphrodite enfin l’amour d’Hélène, la plus belle femme au monde.

Le Jugement de Pâris - Couvercle de montre émaillé. Genêve, vers 1690. Coll. du musée Paul-Dupuy

Pâris choisit Aphrodite et remet la pomme à la déesse de la beauté. C’est l’épisode représenté sur le couvercle de montre émaillé réalisé à Genève vers 1690 (cat. Hayard, 2004, p. 179) et sur le grand plat de Limoges du XVIe siècle conservé au musée Paul-dupuy.

Grand plat par Pierre Reymond, Le Jugement de Pâris, XVIe siècle, Limoges

Pâris se rend alors à Sparte et profitant de l’absence de Ménélas, enlève Hélène et la ramène à Troie. Cet événement déclencha la guerre de Troie. Ménélas engageant toute la Grèce afin de récupérer Hélène.

Louis Desplaces (1682-1739) d'après Guido Reni, L'enlèvement d'Hélène, eau-forte et burin, Paris, XVIIIe siècle © Musée Paul-Dupuy